Le marché boursier américain attend les données du marché du travail et les rapports des entreprises | IFCM France

Le marché boursier américain attend les données du marché du travail et les rapports des entreprises - 1.4.2020

1/4/2020

Baisse du marché boursier américain

Mardi, les cotations actions américaines ont chuté. Depuis son minimum du 23 mars, le S&P 500 a rebondi de 21%. Ce mouvement faisait partie d'une correction technique au 2ème niveau de Fibonacci après une baisse de 35% par rapport aux sommets de février. Certaines raisons fondamentales sont nécessaires pour poursuivre la croissance. Les investisseurs ne sont pas encore prêts à prendre des risques et attendront probablement le rapport des entreprises pour le 1er trimestre 2020, qui sera publié aux États-Unis la semaine prochaine. Cette semaine, vendredi, des données importantes sur le marché du travail américain et l'indicateur de l'emploi (Non-farm Payrolls) pour mars seront publiées. On prévoit que ce sera le pire depuis juin 2010 (-100 000 emplois). Les indices S&P 500 (-1,6%), Nasdaq (-0,95%) et Dow Jones Industrial Average (1,84%) ont abaissé hier. Maintenant, leurs contrats à terme sont échangés avec une baisse notable à (-3%). Pour le 1er trimestre 2020, l'indice S&P 500 a chuté de près de 20%, ce qui représente la baisse trimestrielle la plus importante depuis 1987. La principale raison en est la pandémie de Covid-19. Hier, les leaders de la baisse étaient les sociétés de services publics et le secteur immobilier.Les actions des sociétés énergétiques ont augmenté grâce à une déclaration du président américain Donald Trump sur les négociations avec la Russie et l'Arabie Saoudite concernant la réglementation de la production de pétrole. Mardi, le chiffre d'affaires des bourses américaines était de 13,1 milliards d'actions. C'est moins que la moyenne sur 20 jours de 15,7 milliards d'actions. Aujourd'hui aux État-Unis sera publié les indices d'activité commerciale de ISM Manufacturing pour mars et les dépenses de construction Construction Spending pour fevrier. L'indice ICE US Dollar a augmenté aujourd'hui. Il n'y avait pas de nouvelles particulièrement positives pour lui. Jusqu'à présent, cela ressemble à une correction technique après un effondrement puissant provoqué par la déclaration de la Fed la semaine dernière d'allouer 2 billions de dollars pour aider l'économie américaine.

Les indices boursiers européens continuent de baisser aujourd'hui

Les actions européennes ont chuté hier. Les données du marché du travail allemand pour mars se sont révélées pires que les prévisions. Banque Citigroup prévoit une baisse du PIB mondial de 1,6% en 2020 et une réduction des dividendes des entreprises européennes de 50%. Auparavant, la BCE avait autorisé les banques européennes à ne pas verser de dividendes et à affecter des fonds pour augmenter les fonds propres. La Banque d'Angleterre a fait une déclaration similaire. Aujourd'hui, les actions de la banque britannique HSBC ont chuté de 9%. Indice boursier paneuropéen EU STOXX 50 a continué sa chute. Cela a été facilité par la baisse de l'indicateur économique de l'activité économique dans l'industrie de la zone euro IHS Markit Manufacturing en mars au minimum depuis 2012. En même temps, le PMI manufacturier en Italie est tombé à un creux de 11 ans. Un facteur négatif significatif a été le taux de croissance toujours élevé des patients atteints de coronavirus en Europe. Les cotations EUR/USD chutent aujourd'hui pour le troisième jour consécutif dans un contexte de statistiques macroéconomiques faibles et d'augmentation du nombre de patients atteints de coronovirus dans les principaux pays européens.

01/04/2020 Market Overview IFC Markets chart

Nikkei baisse pendant 2 jours consécutifs avec d'autres indices mondiaux

Aujourd'hui, tous les indices asiatiques ont chuté. L'indice australien S & P / ASX 200 a augmenté en prévision d'une reprise des prix du pétrole et d'autres matières premières. Nikkei a chuté de 4,5% en raison de données macroéconomiques faibles. Indicateurs Nikkei Japan PMI Manufacturing et Tankan Large Manufacturing sont tombés à leur plus bas niveau depuis 2013. Cependant, il convient de noter qu'elles étaient encore meilleures que les prévisions préliminaires. Banque Goldman Sachs abaisse les prévisions de bénéfices totaux cette année pour 7 grands constructeurs automobiles de 22%. Les actions de Toyota Motor ont chuté de près de 3%. L'indice Hang Seng de Hong Kong a reculé de 2,3% aujourd'hui..

Brent a fait un nouveau creux aujourd'hui

Les cotations des contrats à terme Brent sont tombées aujourd'hui en dessous de 25 $ le baril. Ainsi, les acteurs du marché n'ont pas encore répondu à une déclaration du président américain Donald Trump concernant ses négociations avec les dirigeants de la Russie et de l'Arabie Saoudite sur la nécessité de coordonner la production de pétrole et de stabiliser les prix. Pour les investisseurs, les données sur une augmentation significative des réserves de pétrole américain de 10,5 millions de barils par semaine se sont avérées plus importantes. C'est bien plus que la prévision de 4 millions. A noter que la prévision consensuelle des analystes pour le prix moyen du Brent pour l'ensemble de 2020 est désormais de 37,7 $ le baril. C'est inférieur au prix moyen réel depuis le début de l'année (pour 3 mois), qui est pour l'instant égal à 47,2 $. Mais sensiblement supérieur aux cotations actuelles. La principale raison de la chute des prix mondiaux du pétrole est la baisse de la demande dans le contexte de la quarantaine due à la pandémie de Covid-19 dans presque tous les pays.


Commencez à trader avec IFC Markets

Nous sommes prêts à vous aider avec n'importe quel type de question, 24 heures par jour.